Raspberry pi imager - Probleme avec carte SD

Je vous fais part d’un problème bizarre…
J’ai démarré il y a quelques semaines un projet sur Pi. J’ai acheté un PI3B+ et un PI4 et monté 3 systèmes, un serveur web, un point d’accès et une moodlebox.
J’ai utilisé alternativement balenaetcher et Pi imager, sans problème. J’ai préféré Pi Imager car il permet directement d’activer le SSH et de donner un nom d’hote.
Après donc avoir utilisé sans problème Pi imager, j’ai eu aujourd’hui le cas suivant :

Je monte la carte sur un adaptateur USB
Je lance Pi imager qui s’arrête avec un message « impossible d’écrire » ou quelque chose comme cela.
Ensuite, Windows me dit qu’il n’y a pas de carte dans mon adaptateur USB.
J’essaye de la monter sur un linux, idem, elle ne monte pas. J’essaye sur un autre PC windows, toujours rien.
Conclusion du moment, la carte est morte.
Je prend donc une autre carte sur laquelle j’avais monté une moodlebox et je refais la manip.
Pareil, Pi imager plante et ensuite impossible de voir la carte…
Désespoir que vous imaginez…
N’ayant pas l’habitude de me laisser em… par une machine, j’essaye BalenaEtcher.
Et bien malgré le fait que la carte ne soit pas vue dans le système de fichier windows (ou Linux) BalenaEtcher la voit et arrive à flasher le système…

J’avoue humblement n’y rien comprendre et je laisse les plus perspicaces essayer de trouver l’explication.

Bonne soirée à tous.
Henri

Raisons possibles;

  • Ton lecteur de carte est capricieux ou défectueux.
  • Si tu utilise un adapteur de type en format SD, l’adapteur peut être problématique.
  • Le système de fichier est corrompu ou avec des erreurs.

Solution possibles;

  • Utiliser GParted (live) sur un PC pour refaire tout la structure de la carte SD (retrait des partition, reconstruction du mbr etc…)

Note que Windows ne prend en charge que les partition FAT(32) et NTFS. Un programme comme Minitools Partition Wizard peut aider (sous Windows). Mais GParted est mieux.

Note aussi que sous Windows, parfois, les partition n’ont pas de lettre assigné pour divers raisons, le « diskmgmt.msc » (à faire dans « Exécuter… ») est un outils pouvant t’aider à y assigner une lettre quand la partition est pris en charge.

Merci LevelKro de ta réponse.
Les 3 raisons sont possibles mais le problème lecteur est improbable. En effet, lorsque je branche l’adaptateur (USB ou SD), le système Windows le voit bien et lui affecte une lettre. Par contre, j’ai le message « insérer un disque » comme quand on branche un lecteur DVD sans disque.
J’ai essayé le diskmanager mais il ne voit pas la microSD.
J’ai oublié de dire qu’après le flashage par BalenaEtcher, la carte est de nouveau reconnue…
Reste le système de fichier corrompu par Pi Imager. Mais pourquoi c’est systématique (100 % sur 2 cartes) alors que je l’ai utilisé sans soucis 2 fois ?
J’ai bien la dernière version et mes drivers sont à jour !

Merci de vos idées.

J’ai eu un problème entre mon laptop HP et EEEPC 900; j’ai des cartes SD lu sur l’un, mais pas sur l’autre et vice-versa. J’ai des Kingston 32GB, une Lexar 64GB et Sandisk 32GB, tous Class 10 etc… comme recommandé pour les Raspberry.

Le eeePC est basé sur un contrôleur Kingston, au passage, il roule sur un Raspbian OS (le même OS que les Raspberry, mais pour x86), lui il voit pas mes Kingston, ni ma Sandisk, mais voit la Lexar et les vieilles cartes SD.

Le laptop HP lui est vieux (~2006) sous Windows 10, le lecteur est un Realtek, lui voit tous.

Mon PC principal utilise un adapteur USB de bonne qualité, c’est le seul moyen que je peux utilisé une MicroSD sans une carte adapteur de format (gros) SD. Je peux utilisé toutes mes cartes, mais, Windows n’associe pas à tout coup une lettre, surtout quand plus d’une partition est présente (même si la seconde partition « linux » n’est pas pris en charge).

Ceci est pour expliquer de vérifier le matériel.


En second lieu, les partitions en eux même. Sous Windows, le « standard » des cartes SD, comme les clé USB est une seul partition en type MSDOS (MBR), il peut gérer un GPT ou plus d’une partition, mais dans certaines configuration (comme espace vide entre ou au debut de la première partition, ou la première partition n’est pas une celle pris en charge par Windows).

Windows n’aime pas aussi les USB à faible connectivité; problème d’alimentation, USB 2.0 non utilisable du a un connecteur en mauvais état ou « usé ». Dans ce cas la Windows peu charger le média (avec une notice), ou le média sera non chargeable (bas voltage par exemple empêche le média de répondre dans un délais sécuritaire). Parfois Windows peut tenter de le charger mais ça plante (et la il « loop » la connection/déconnection du USB)

Noter aussi que Windows peut ralentir la prise en charge d’un média vu qu’y le scan contre les malwares. Rare mais pas impossible. Et ce problème ne ce produit pas sous un environnement Linux.

Quand ont utilise un média de données; carte SD, clé USB, disque dur ou SSD, il doit y avoir une gestion, ce que le MBR fait (Master Boot Record). En gros, il explique comment trouver les partitions et quel est le système de fichier, après les partitions ont une espace pour « indexer » les fichiers.

Avec un média « amovible » comme les carte SD et les clés USB, il peut y avoir une altération, avec le temps ou de mauvais retrait du média, des donnés MBR est des « index » des partition. J’ai remarqué ce problème sur un lecteur USB audio d’une voiture pour enfant. Une clé USB en FAT32 de 1Go, formaté rapide et avec une seul partition (100% de l’espace); le système la refusait (no device).

Avec simplement Minitools Partition Wizard, qui est un équivalent de GParted pour Windows, j’ai demandé de détruire toutes les partitions de la clé, refaire le MBR, et recréer une partition. Et par magie la clé est reconnu et pris en charge par ce lecteur basic. J’ai fait quand même d’autres tests (format NTFS ou FAT et même exFAT, et aussi le formatage lent).

Je tiens a noter que ce problème est également apparu avec une carte microSD d’une Dashcam que j’ai voulu utiliser pour un Raspberry, et le PC ne la voyais pas (sous Raspbian du EEEPC, incapable de la monter et processus « gelé » pour tenter de la monter). Seul cette solution à marché pour être en mesure de l’utilisé.


Mais pourquoi alors Pi Imager n’as pas le même résultat que BelenaEtcher. J’ai remarqué aussi ce fait avec par exemple Win32DiskImager et d’autres logiciels pour mettre une image sur un média. Je crois que là, ont touche plus à la qualité du code et des tâches faites par le programme.

Je ne sais pas comment les programmes s’y prennent pour le faire et je ne sais pas non plus ce qui est codé. Alors savoir ce qui cause la différence est un peu plus dur a trouver.

Désolé du roman, j’ai des tendances pedagogues.

Pas de problème pour le roman !!
Il expose bien les vicissitudes auxquelles nous sommes soumis.
Pour l’instant, je garde ces infos en tête en espérant comprendre peut-être, un jour.