Plus d'enregistrement

Bonjour
… rp4 tout neuf n’enregistre plus rien … dossiers , favoris, extensions, navigateur, historique, il revient toujours à son état d’hier soir…
??
Merci de votre aide.

Salut @Chooze

Quel OS ?
Installé par toi ?
Il nous en faut un peu plus :wink:

++

Bof, dans un autre fil, avait l’air de soupçonner une saturation disque (il ne serait pas si tout neuf que ça).
Vous pouvez faire un etat des leiux pour le disque ave la commande df -h (lisible par un hêtre humain)

Bonjour
par rapport à mon post précédent, j’ai renoncé à jouer à mon jeu (carte graphique pas assez performante)

Sinon j’ai installé raspbian à partir de l’imager officiel… sur une hd 32 giga

Sinon la situation est toujours la même… je ne peux rien enregistrer…
voici le retour de df -h :

Sys. de fichiers Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
udev 1,6G 0 1,6G 0% /dev
tmpfs 340M 9,1M 331M 3% /run
overlay 1,7G 134M 1,6G 8% /
tmpfs 1,7G 71M 1,6G 5% /dev/shm
tmpfs 5,0M 4,0K 5,0M 1% /run/lock
tmpfs 1,7G 0 1,7G 0% /sys/fs/cgroup
/dev/mmcblk0p1 253M 67M 186M 27% /boot
tmpfs 340M 4,0K 340M 1% /run/user/1000
/dev/sda1 3,8G 2,0G 1,9G 52% /media/pi/UBUNTU 18_0

Merci!!!

Votre compte n’est pas bon (je ne trouve pas de trace des ca 32 G ).
auriez vous un ubuntu qui demarre sur l’USB? (avec une toute petite clef de 4 G)
(ça permettrait de repondre partiellement et indirectement aux questions judicieuses de Nabia)

Bonjour

Je vous confirùe l’existence « physique » d’une carte sd 32 giga…sur laquelle j’ai flashé raspbian à partir de l’imager officiel (j’ai eu quelques soucis et questionnements au début à propos du formatage.)

S’il y a moyen de mettre ubuntu sur une clef et de booter dessus je suis preneur…
ça m’a paru compliqué à mettre en place…

Je n’ai pas réellement compris « votre compte n’est pas bon »

Merci pour votre engagement…

Eh bien, moi aussi , je me pose des questions:
si ma mémoire est bonne, vous devez avoir une partition de quelques centaines de Mo en fat /boot, et une partition du reste (environ 30G, donc) en ext4
Or je vois effectivement /boot -de taille correspondant à ma memoire-, mais pas le (gros) reste . Je maintiens que le compte n’y est vraiment pas … ou que vous avez oublié de copier coller une ligne.

Pouvez vous
a) retirer votre cle USB (je parie que /dev/sda1 est une clef USB)
b) retaper df -h
puis, si le systeme est en etat de recevoir des commandes
fdisk -l (ou sudo fdisk -l: j’aurai un RPi sous la main demain: commencez sans sudo, par precaution -)

Salut @Chooze

Comme @dbrion06, j’ai de gros doute sur le système.
Je n’ai pas de Rpi sous la main pour confirmer … pause déjeuner devant le PC au boulot … :slight_smile:

Mais, pour moi, c’est la même interrogation que pour @dbrion06 :
–> Où est passé le reste de la SD ???
ça devrait être /dev/mmcblk0p2
–> que fait ici ce /dev/sda1 ?

Tu peux lancer le df -h sur le Rpi avec rien de connecté (juste souris et clavier) ?

Tu peux vérifier ce qui tu as dans /media/pi/ ?
Avec ls /media/pi

PS :
Perso , je préfère toujours écrire mes images avec Etcher.

++

voici le retour df -h sans la clef usb :

Sys. de fichiers Taille Utilisé Dispo Uti% Monté sur
udev 1,6G 0 1,6G 0% /dev
tmpfs 340M 4,9M 335M 2% /run
overlay 1,7G 140M 1,6G 9% /
tmpfs 1,7G 39M 1,7G 3% /dev/shm
tmpfs 5,0M 4,0K 5,0M 1% /run/lock
tmpfs 1,7G 0 1,7G 0% /sys/fs/cgroup
/dev/mmcblk0p1 253M 67M 186M 27% /boot
tmpfs 340M 0 340M 0% /run/user/1000

je veux bien refaire entièrement ma carte sd bootable avec etcher…

néanmoins je ne sais pas trop ou choper une image raspbian (je préfèrerais ubuntu d’ailleurs)
et il me faudra une procédure pas à pas (bon je le trouverai sur le net)…

Lors du formatage de ma mini sd sur un ordi classique (et windows), j’ai « ressenti » que c’était problématique…je ne sais pas pourquoi…j’ai formaté en fat 32, vitesse lente, et je n’ai pas particulièrement demandé de partition…
se pourrait-il simplement que la sd soit défectueuse… ?

ah et ls /media/pi ne renvoie rien.

Merci encore.

sudo fdisk -l:

Disk /dev/ram0: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram1: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram2: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram3: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram4: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram5: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram6: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram7: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram8: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram9: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram10: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram11: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram12: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram13: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram14: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/ram15: 4 MiB, 4194304 bytes, 8192 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 4096 bytes
I/O size (minimum/optimal): 4096 bytes / 4096 bytes

Disk /dev/mmcblk0: 29,7 GiB, 31914983424 bytes, 62333952 sectors
Units: sectors of 1 * 512 = 512 bytes
Sector size (logical/physical): 512 bytes / 512 bytes
I/O size (minimum/optimal): 512 bytes / 512 bytes
Disklabel type: dos
Disk identifier: 0x63c720f0

Device Boot Start End Sectors Size Id Type
/dev/mmcblk0p1 8192 532479 524288 256M c W95 FAT32 (LBA)
/dev/mmcblk0p2 532480 62333951 61801472 29,5G 83 Linux

Eh bien, je suis rassuré: votre programme n’est pas totalement fou. (amis votre linux est peut être formatté en dépit du bon sens - ou vous pouvez avoir un défaut sur votre carte-, si df ne le reconnaît pas)

« Lors du formatage de ma mini sd sur un ordi classique (et windows), j’ai « ressenti » que c’était problématique…je ne sais pas pourquoi…j’ai formaté en fat 32, vitesse lente, et je n’ai pas particulièrement demandé de partition… »

Alors là, je comprends mieux… (et le mieux est vraiment l’ennemi du bien)

Il vous FAUT deux (1 + 1) partitions (et ça, c’est pareil pour Rapsbian et UBU linux):

l’une FAT32 , que Windows gère très bien

l’autre, ext4, que Windows ne gère pas;

Balena Etcher (est vraiment très convivial https://www.framboise314.fr/installation-de-raspbian-pour-le-raspberry-pi-sur-carte-micro-sd-avec-etcher/ ) fait tout simplement une copie de l’image bit à bit, avec vérification (c’est lent). Les deux partitions sont créées automatiquement (et, lors du premier démarrage, la partition ext4 est rallongée pour que vous n’ayez pas à vous ennuyer avec ultérieurement.
Il fait une verification que ce qui a été copié l’a été effectivement (mais pas du reste…); c’est déjà des bases à peu près saines…

Permettez moi par ailleurs de vous déconseiller UbuLinux, sauf raison impérative: normalement, les équipes de la fondation Rapsberry adaptent méthodiquement et soigneusement Debian instable au RPi;
OTOH, Ubuntu a une toute petite équipe qui … fait la même chose à partir de Debian instable (même source de logiciel; même formation des développeurs -mais ils sont moins nombreux à se dédier au RPi que les développeurs officiels-). Il vaut mieux, au moins pour démarrer, éviter les occasions de tourner en bourrique…

Quant à ls /media/pi : ce sont les disques montés sur l’USB (pour arriver à comprendre quelque chose, je vous avais prié de retirer les clefs USB). Heureusement que, une fois retiré, ls /medi/pi ne renvoie rien…

PS : je n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi votre … marchottait. (il avait bien une partition linux, mais elle était manifestement démontée; je ne suis pas sûr si la commande
dmesg | grep - A11 -B11 -i mount
ou
dmesg | grep - A11 -B11 -i fsck
pourrait éclairer (je n’ai pas l’habitude de systèmes de fichiers cassés)

Yo,

Facile ; au seul endroit où il faut aller :

Même avis que @dbrion06
RaspberryPiOS (anciennement Raspbian) est plus adapté
Sauf à bidouiller son Ubuntu sur Rpi comme certains l’ont fait sur ce forum.

Mais, j’ai beau être Linux depuis près de 20 ans (Pas de windows, toutes mes machines étaient sous Ubuntu jusqu’en 2010 et sous sont LinuxMint depuis), mes Rpi sont sous Raspbian.

Etcher ?
Facile
Tu lances, tu dis quelle image prendre, tu dis quelle SD utiliser et c’est tout.
Et comme je dis toujours « Purée, les Windowsien, arrêtez de vouloir formater !!! »
Etcher s’occupera de tout et te fera une belle SD.

En jouant sur les mots, Etcher ne formate pas (hein @dbrion06 :stuck_out_tongue_winking_eye: ) mais on s’en fout, tu repars avec une carte ne contenant que l’installation de la distribution choisie.

++

Et oui, une SD peut être foireuse et/ou on peut l’abimer.
Il y a qq années, j’ai eu des erreurs sur une Debian malgré 4 installations.
Clef USB créée directement sous Linux.
Mais une fois Etcher utilisé, j’ai su que ma clef étaient foireuse
Depuis, je n’utilise plus QUE Etcher.

Et, parfois, c’ets l’image téléchargée qui est foireuse = on retelecharge aussi (sur LE site officiel)

Je n’ai pas tout lu mais globalement : etcher> raspberrypios
et je vous tiens au courant …mais je suis confiant
Les bénévoles de ce forum sont super
merci!!!

hello,

apparemment tu as bien les deux partitions utiles pour booter raspbian …
le problème c’est qu’au démarrage, le système ne tient pas compte de ta partition /rootfs
(/dev/mmcblk0p2) donc peut être qu’ en modifiant ton /boot/cmdline.txt ça fonctionnerai …

coller root=/dev/mmcblk0p2 dans /boot/cmdline.txt
de la forme:
console=tty1 root=/dev/mmcblk0p2 rootfstype=ext4

comme c’est du fat tu peux éditer ce fichier avec windoz.

normalement :roll_eyes: le système devrait monter la bonne partition rootfs … et agir comme lors d’un premier démarrage ( modifier ton /etc/fstab, te permettre de paramétrer le système ( la langue, etc.))

Vous rajoutez un niveau de complexité (editer sous windows cmdline.txt : est ce que le programme qui va décoder ça sous RPi s’accomodera d’éventuelles fin de ligne DOS ? AFAIK, seul notepad fait des fins de ligne rationnelles -GNUlinux-)
Si j’ai bien compris:
le RPi ne veut pas monter en consultation / (mais il accepte d’éxécuter des trucs qui sont dessus, tels que … bash, sudo, fdisk (qui formatte @nadia), df…)
il ne veut pas stocker d’info (comme si / (et sa suite /usr, /usr/bin, /home) était éxécutable, mais sans possibilité d’écrire.

Ca peut arriver si la carte a un petit défaut (que ce soit par usure -récup d’un téléphone; écritures fréquentes -compilation de sources (peu probable dans ce cas)- , arret marche brutaux).
Le mieux serait de redemarrer le système, voir si le défaut persiste.

Au vu du message initial

je pense qu’il n’ya pas grand chose dedans (je serais plus ennuyé s’il y avait des mois de travail…) et je conseille de redemarrer sur des bases saines -une reinstallation complete, avec etcher-
Nota: etcher copie bit à bit l’image -qui est, Dieu merci, plus petite que la carte ùSD-
Au delà, c’est le premier démarrage de RPi OS qui s’en charge, en rallongeant la partition Linux. Ca prend du temps -disons, 20 minutes- et c’est tentant de faire un arret marche (source de corruption de carte)

Plus généralement, il n’y a pas de remède miracle contre la corruption de cartes SD. NVidia conseille de formatter complètement la carte, pour detecter si une piste est pourrie sur l(integralité de la carte. Cela ne protège pas contre les sources futures de corruption.
Une solution onéreuse serait:
a)de racheter une carte, soutenant l’economie souffrante, et, éventuellement, un lecteur de carte SD (certains PC ont ces lecteurs dans leur boite, d’autres font appel à un lecteur externe qu’onpeut alors mettre dans le RPi).
b)d’y installer un beau RPiOS tout neuf… qui a les utilitaires de diagnostic et de reparation idoines

'''(OpenCV--py3) pi@raspberrypi:~ $ which fsck
/sbin/fsck
'''

https://debian-facile.org/doc:systeme:fsck
c) éventuellement, de profiter , si la carte suspecte est récuperable, du fait qu’on a un système un peu redondant et donc un peu fiabilisé.

PS : normalement, si au démarrage , on detecte que le système de fichier est un peu vereux, il est monté en ecriture seule et -de mémoire : je ne peux pas faire un système pourave!- il y a un message d’erreur dans les listings systeme (et eventuellement la commande pour les corriger). C’est pour ça que j’aurais bien aimé avoir les lignes entourant le moment où on monte un systeme de fichiers (filtrage de dmesg)

si le fichier est édité par notepad et sauvegardé au format ansi, il n’y a pas le 0d0a en hexa à la fin du fichier et ce fichier ne fait qu’une ligne donc je pense que c’est jouable ! :wink: