Idée un "désinfectométre"

Bonjour,

Après une longue absence, je reviens avec une idée que je ne peux hélas pas mettre en application par faute de temps pour le moment (déménagement à la fin du mois…)

En ces temps d’inquiétude de doute voir de psychose, l’idée serait de crée un dispositif pour l’eau sanitaire, qui détecterait si l’eau chaude sanitaire est suffisamment chauffée pour être considérée comme saine. Je ne sais pas si ça existe déjà, c’est (très) probable, la légionelle est déjà un problème important, pris au sérieux par de nombreuses personnes.

N’ayant pas les chiffres pour le covid-19, (ni pour beaucoup d’autres « méchants » copains), les chiffres concernant les bactéries de la légionelles sont eux bien connus et définis (en France) par arrêté (du 30 novembre 2005).

Sur le principe de fonctionnement en lui-même, avec quelques sondes de température, une base de temps, peut être un compteur d’eau en entrée. il s’agirait de vérifier qu’une certaine température pendant un certain temps à été atteinte. il y a plusieurs paliers:
60°C pendant 1h
65°C pendant 4min
70°C pendant 2min
et avoir 55°C minimum en sortie de ballon ECS si son volume est >400 litres
(note c’est 50°C maxi en sortie pour la salle de bain)

Je pense qu’un Rpi pourrais gérer ça.
Je l’ai mis en discussion générale, car pour le moment, pas le temps de mener à bien cette idée…

Bonjour,

ça fait plaisir de revoir le bout de ton nez!
Je crois que certaines chaudières gaz modernes intégrent nativement un programme de ce type.
Pour un système personnel, il faut arriver à mettre une sonde dans le ballon ECS, donc le percer probablement, je pense que la complexité ce situe à ce niveau.

A+

Plaisir partagé de te « revoir » :slightly_smiling_face:

En fait, je pensait plutôt à 2 cas de figures:

-1- Un chauffe-eau électrique heures creuse/heures pleines. En général, la gestion de la température n’est pas « prioritaire » sur la gestion HC/HP. Parfois, soit car le relais HC/HP ne fonctionne pas bien (soit à cause de lui-même ou du signal qui n’est pas envoyé par le fournisseur d’énergie) soit car on tire trop d’eau. Généralement ce type de ballons sont faits avec un « doigt de gant » (tige longue et creuse destinée à recevoir un capteur de température) ou la sécurité surchauffe est rentrée dedans. Sauf erreur, en général, il y a suffisamment de place pour y loger un thermocouple en plus de cette sécurité. (J’ai bien dit en plus, évidement on doit absolument la laisser!) Si un petit voyant rouge nous prévient d’une anomalie, on peut passer le relais HC/HP en position « forçage manuel » et microbes ich benn muertos!

-2-Un chauffe eau solaire avec régulation « maison » ou/et n’ayant pas cette fonction intégrée. Les capteurs existent normalement déjà dans le ballon (et/ou dans le thermosiphon)

J’ai une pensée particulière pour mes amis de Guadeloupe, où certains systèmes sont parfois moyen et où le traitement des eau usées et sanitaires est assez moyen.

Bonjour,

La gestion de l’eau est effectivement un important problème mondial.

De façon plus globale (au delà de la problématique de la salmonelle), j’ai visionné dernièrement une vidéo présentant une approche pour potabiliser l’eau de pluie.

Une référence serait ce site: http://www.eautarcie.org/index-fr.html

A+

Bien que je ne soit pas personnellement totalement contre, l’utilisation de l’eau de pluie en tant qu’eau sanitaire en France est interdite, je préfère donc ne pas en faire la promotion. C’est un process qui doit être soigneusement réalisé, régulièrement contrôlé et maintenu en état, par des personnes suffisamment averties afin de ne pas nuire à la santé des occupants. L’utilisation de l’eau de pluie est autorisée pour le jardin, le lavage du sol (et d’autres trucs… mais pas la vaisselle, ni la nourriture), pour les WC. Et à titre expérimental, l’eau de pluie est autorisée pour le lavage du linge à condition d’être filtrée, avec un filtre ayant certaines caractéristiques minimales. Une canalisation d’eau de pluie doit être obligatoirement repérée sur toute sa longueur. Ceci est régit, en France, par un arrêté qui doit avoir une dizaine d’années.

La légionelle et la salmonelle sont deux espèces de bactéries différentes pouvant être à l’origine d’infection mortelle. La légionelle est dangereuse lorsqu’elle est respirée en quantité relativement importante (quand on prend une douche), la salmonelle est dangereuse lorsqu’elle est présente dans l’alimentation.

L’utilisation d’eau chaude issue d’un ballon ECS est déconseillée pour la boisson et la cuisine (en France).

Edit: mes propres fautes d’orthographe me fond mal aux yeux… :smile: