Activation pavé numerique

Bonjour,
Pourquoi diantre ne pas activer automatiquement le pavé numérique au démarrage, moi qui suis débutant sur raspberry je comprends la frustration des utilisateurs qui débutent sous linux !
En effet jai essayé plusieurs solutions et pour le moment aucune ne marche.
Pourquoi de pas avoir mis dans « préférence souris et clavier »:
Activation du pavé numérique avec une case à cocher ?
C’est ce qui aurait du être fait après le choix de ne pas verrouiller le pavé numérique !
Pourquoi obliger les néophytes à galérer dès l’nstall de l’os !
Pour terminer ,lors de mes discutions avec des amis réfractaires à linux ,quand je vois des choses comme ça, je les comprends , je me dis que linux n’est pas prêt à se démocratiser et je me demande si cela n’est pas voulu .Parfois au lieu de critiquer windows certains devraient plutôt s’en inspirer.

J’ai trouvé une solution:


Cela ne marche pas pour tout le monde .

Le touches de Numlock sont rarement mis actif sous « linux », et je crois que c’est du à

  • Le caprice de certain application avec les claviers Numlock (par exemple nano et screen)
  • L’absence du clavier numérique sur les clavier de petite taille, les Bluetooth et les version logiciel (à l’écran)
  • L’option du Numlock sur PC est gérer par le BIOS(UEFI) et par le système d’exploitation, tandit que Raspberry n’a pas de « BIOS », ce qui laisse que le logiciel,
  • Les laptop avec un clavier numérique caché dans le clavier texte, aurait beaucoup de difficulté à marcher.

    Comme tu remarques dans cette image, les touches; « 7 », « 8 », « 9 », « 0 », « U », « I », « O », « P », « J », « K », « L », « : », « M », « < », « > » et « ? » représente les touche du « Numpad » également. Il il serait actif dès le départ, ça causerais quelques troubles, Windows arrive à mieux détecter le type de clavier car il install un pilote automatique quand il est détecté, « linux » ne semble pas porter attention à plus eu « Ah, tien, un clavier », et vous devez vous même changer les définitions du clavier si il n’est pas « standard 102/108 touches US/EN » (l’air de rien, mais tu as 3 valeurs a définir; le nombre de touche, le pays et la langue)

Perso, j’ai toujours critiqué le fait de comparer Windows à Linux, mis à part que ce sont des OS, techniquement parlé, ils sont tellement mal comparé; nous devrions comparer Linux avec WinFS, et WIndows avec raspbian-KDE par exemple, parce que WIndows est 2 choses, et linux aussi, tu à le « backcode » soit Linux ou WinFS, et tu as le GUI, Windows, ou KDE, Gnome, Etc…

Après « linux », ne sera jamais un remplacement pour Windows, l’une des raisons est qu’il manque d’hamonisation des commandes, applications, etc…
Car tu as déjà 2 grande bases (existe encore plus en fait), Debian (Raspbian,Ubuntu) et RedHat (CentOS), après tu as un nombre important de GUI possible; KDE, Gnome, OpenBox, etc… même moi je ne sais pas qui peut faire quoi, et à quoi il ressemble. Je trouve frustrant d’être dans un install du OS et me faire poser la question « Quel interface utilisateur désirez-vous ? », comment suis-je supposé savoir qui sera le meilleur pour moi ? Je fini par passer en ligne de commande et garder Windows pour mes usages en GUI.

« Linux » pour moi reste une plateforme de travail de type « daemons », « servers », « services », bref tu config pour te rendre service et offrir des outils, et non comme bureau de travail utilisateur, trop de petit détails rende l’expérience pour tout utilisateurs Lamda plus fastidieuse que plaisante. Les lignes de commande pour installer un pilote, suivre un guide pour faire de quoi, le monde aime pas ça, Windows c’est intuitif (et plus de 40 ans d’expériences utilisateurs), tandis que les GUI « linux » ne font que tenter de copier et remplacer Windows, sans trop le copier, sans trop revenir dans les mêmes routines. Mais reste que ReactOS, point de vu du GUI, aura plus de chance de percer que n’importe lequel des distribution « linux » actuel; il prend en charge les pilotes actuels, les applications Windows populaires, et être compatible avec les utilisateurs Windows sans trop de problème. Ok, il n’est pas encore vraiment sur le marché, et le look date de celui de Windows NT4/2000, loin d’attirer l’oeil, mais si tu ne veux plus être sous l’emprise de Microsoft, tout en ne quittant pas la certaines facilité des logiciel, c’est le OS.

Avec le temps et mes essais, j’en suis venu a choisir CentOS pour mes serveur Web (VPS et dédié) , mon serveur Local, car c’est souvent plus des serveurs Web que je crée (codeur PHP dans l’Âme), et que le seul avec « Debian » est mes Raspberry, parce que Raspbian est très documenté pour les Pi, au contraire des autres OS disponibles.

Bonjour,
Je suis tout à fait d’accord avec toi sur linux et les serveur (plateforme de travail)et preuve en est , énormément de serveurs tournent sous linux (ce n’est pas pour rien)mais cela s’adresse à des personnes compétentes, expérimentées en ligne de commande.
Par contre pourquoi Raspberry, a fait une interface graphique légère si ce n’est pour mettre cet OS à la portée de tous, ce qui est génial ,mais non abouti en graphique pour plein de petites configuration d’un ordi perso.
C’est en cela que je dis que c’est peut être le désir des concepteurs, ou on met les mains dans le cambouis sans être mécano, ou on passe son chemin ,pour info j’ai fait toutes les manipulation pour booter sur usb,(flash de l’eprom etc.)
Ce système me permet d’avoir un ordi dans une résidence secondaire qui ne prend pas de place mais je trouve très pénible de faire des heures de recherche pour faire fonctionner un périphérique etc.
Dans cet esprit je trouve vraiment ridicule de devoir être en ligne de commande pour activer un pavé numérique! Et cela après une mise à jour, ce qui n’était pas le cas avant cette mise à jour.
Quelle régression!
C’est comme pour désactiver la mise en veille, j’ai essayé plusieurs solutions glanées sur le web ici et là, pour le moment rien de bien concluant et simple.
Alors quand je lis souvent sur le web « enfin les rpi 4 peuvent faire un ordi de bureau » , oui peut être en terme de puissance, bien qu’en vidéo ce soit très juste, (sur le web la descente et la montée de page lag sur un écran 24 pouce 2560x1440) mais pas pour monsieur tout le monde et sans se heurter à des heures de recherche et d’essai pour pouvoir paramétrer l’ordi à son gout ,n’en déplaise à certain ce n’est pas le cas avec windows 10.
Je ne suis pas un crack ni un fana de windows mais sur windows10 j’ai viré cortana,le navigateur web et beaucoup de choses qui ne me plaisent pas très rapidement et facilement.
Je ne suis pas anti linux du tout ,la preuve c’est que je passe beaucoup de temps sur Raspberry.j’ai du réinstaller plusieurs fois après des essais ou j’ai cassé le système, ce qui est long pour retrouver le système au point de configuration ou j’en étais et c’est très pénible.
Si Raspbian veut démocratiser cet OS il faut qu’il soit beaucoup plus intuitif car j’ai beaucoup d’amis qui ont essayé et ont été rebuté par la difficulté.
Si ce post est lu par les concepteurs et que cela fasse avancer les choses j’en serais ravi.
Voilà mon humble avis

L’espris du Raspberry n’as pas été de créer un mini pc de bureau, mais un petit appareil pouvant être programmé. Si un utilisateur désire acheter un Raspberry Pi 4 pour faire du bureau, c’est comme choisir avoir une bouteille d’eau pour laver une voiture; c’est pas impossible, mais il y a vraiment mieux. Déjà, pour le même prix ou légèrement au dessus, il est possible de ce procurer un APU (CPU+VGA sur le CPU, monté en forme mini-ITX ou Small-ATX), le ChromeBit (CHrome OS) en HDMI Stick; j’en ai un et c’est vraiment la force d’un Pi.

La version bureau du Raspbian est simplement pour faire un moyen rapide d’avoir un bureau, mais il est très limité. Comme Retropie à des émulateurs dont il est totalement incapable de donner le rendement; DreamCast, Saturn par exemple. Mais pourtant sont présent dans le pack.

J’avoue que Linux peut être déconcertant parfois et la logique un peu boiteuse, mais reste que c’est une base fournis et non un OS dans un optic de toucher tout le monde.

Pour évier la mise en veille;
Voici comment mettre en automatique les modes anti-mise en veille, mais peut-être la config est différente avec le Raspbian OS Desktop, je prend le code de mon Pi Zero en mode Kiosk.

  1. Va dans le terminal oou via SSH et ouvre l’éditeur sur ce fichier d’autostart;
    sudo nano /etc/xdg/openbox/autostart
  2. Ajoute ceci avant le lancement du desktop, ou à la fin de ton document;
    xset s off
    xset s noblank
    xset -dpms
  3. Sauvegarde, pas besoin de redémarrer si tu fais les mêmes commande en manuel, mais sera automatiquement appliqué (si c’est un fichier utilisé par la version de ton GUI), sinon reste que c’est lignes peuvent être mis dans un « .profile » ou dans un script de démarrage dans « /etc/init.d/ ».

Je comprends bien ton explication et j’aurai peut être du acheter autre chose qu’un rpi 4 comme ordi de bureau,
Maintenant je vais essayer de faire avec. De toute façon cela m’oblige à me plonger dans les lignes de commande et j’espère y arriver petit à petit à mon âge avancé.

Le Pi sans ligne de commande, tu as clairement pas fait le bon choix, désolé :stuck_out_tongue: Mais il garde une très bonne valeur de revente, pratiquement même prix qu’à neuf, monte le sur un RetroPie et avec quelques Roms et tu pourras en tirer des bénéfices.

Quand tu es ce qu’ont dit, un utilisateurs « Lambda », vaut mieux ce limiter à ce que ton magasin grande surface, ou la boutique informatique du coin aura, te conseillera. Dans le pire des cas, tu auras un moyen d’avoir; du support ou un remboursement. Le Pi n’est pas aune mauvaise machine, mais c’est la raison que j’ai 1 laptop, 1 notebook, 2 pc, 2 talettes et 4 Raspberry (et pas un en bureau); chacun sa tâche, sa force.

Je comprends très bien tes explications ,je vais persister un petit moment et on verra .

Yo,

A l’arrach’ pendant ma pause de relecture de mon mémoire (donc sans lire l’intégralité de ce post).

Je préfère lancer numlockx si ma distrib en a besoin (de moins en moins vrai) si j’ai un clavier avec pavé numérique que filer mes données à Windows.
Question de choix :wink:

« C’est comme pour désactiver la mise en veille »
Dans le menu Framboise et « Préférence », on peut shooter la désactivation de l’écran ; c’est ce que je fais sur mes PhotoBooths
Sinon, on installe screen saver et pouf on le configure comme on veut.

Bref, Linux ne connaît aucun problème, mais multitudes de solutions :rofl:

P.S. : Tu as essayé Ubuntu sur Rpi4 ?
RaspberryPiOS est clairement plus optimisé mais nettement moins tourné « ordinateur »

Oui c’est vrai mais très souvent pas évidentes du tout pour les débutants et même difficiles à mettre en œuvre

J’ai essayé mais le rpi 4 est vraiment trop lent avec ce système .

C’est ça qui est bon :crazy_face:

Mon Rpi4 tourne actuellement avec Ubuntu ARM et c’est plutôt cool.
Certes, la version 2Go n’est peut-être pas la meilleure, mais ça le fait.
Et la connexion directe à mon système de coud perso (avec nextCloud) est hyper fun (mon système distant est « en local » dans mon Ubuntu), sans aucun paramétrage spécifique.
A noter que mon pavé numérique est OK sur Ubuntu ARM.

++

J’ai une version 8go de ram avec une clé usb 128go sandisk extreme pro et ça rame quand même sur ubuntu malheureusement.
Si ce n’était pas le cas j’aurai conservé ubuntu qui est plus facile pour moi.
Après je vais quand même refaire un essai on verra bien.

oui, ça confirme ce que je pense:
C’est en cela que je dis que c’est peut être le désir des concepteurs, ou on met les mains dans le cambouis sans être mécano, ou on passe son chemin

Re,

Je suis sur SD sur le Rpi4
Je peux essayer sur clef USB3 pour voir.

Sinon,
Je ne pense pas que l’on puisse dire que c’est le désir des concepteurs.
Étant sous Linux (principalement Ubuntu puis LinuxMint) depuis plus de 15 ans, on ne peut que constater que des efforts sont faits pour rendre Linux plus convivial (« user Friendly »).

Maintenant, si on veut un Linux aisé à prendre en main, on passe par https://debian-facile.org/projets:iso-debian-facile (Franchement, un truc de folie).
Mais, c’est vrai que sur Rpi, ça reste des linux un peu « bruts de décoffrage ».

En fait, les créateurs et contributeurs à des projets sont plutôt de grands experts.
Hors, on peut classer rapidement les gens en 4 catégories :
Débutant : Je ne sais pas que je ne sais pas
Confirmé : Je sais des trucs et je sais que je ne sais pas
Senior : Je sais que je sais
Expert : Je ne sais plus que je sais

En somme, quand je lance un LinuxMint en version live, mon clavier est en qwerty.
Avec l’habitude, je tape sur « q » pour taper « a » ; je tape sur « , » pour taper « m » car je connais par habitude.
Ou, même, carrément, j’ouvre le Terminal et tape d’emblée « setxkbmap fr » pour basculer mon clavier en mode Français.
Mais je suis entre confirmé et sénior donc je sais que je sais (et que je ne sais pas tout, loin de là) donc je sais le dire aux autres et, surtout, je sais penser à leur dire.
Un expert, lui, ne voit même plus le souci (ni même la solution du coup).

Ayant été à un certain niveau d’expertise dans un domaine particulier autrefois, je zappais d’expliquer des trucs et j’étais parfois bien embêter pour les expliquer objectivement tellement cela m’était évident.
Alors oui, la Stagiaire te prend pour un Dieu, mais toi, tu te rends compte que tu n’es pas bon car tu n’avais même pas penser à lui expliquer tout ça.
Heureusement qu’elle a osé te poser la question au bout de 15 jours … :blush: :innocent:

Un exemple plus concret pourrait être la conduite automobile.
Un pilote de rallye expert sur neige en montage sera incapable de t’expliquer par téléphone comment rouler de chez toi au boulot avec 2 cm de neige sur terrain plat :sweat_smile:

Après toute cette discussion je crois comprendre que pi OS en graphique n’est pas vraiment fait pour les débutant car comme tu le dis:

et comme le dis leveKro

Par contre j’ai compris que le raspberry est très performant en ligne de commande avec PI OS pour les initiés.

Bon résumé :wink:
C’est ça l’idée.
On peut s’en faire un PC, mais ce n’est pas tout à fait son usage premier.

Après c’est sur qu’il y a eu beaucoup de progrès sur beaucoup d’environnements graphiques linux depuis de nombreuses années.Pour parler de mint je l’avais installé sur un pc portable et cela me plaisait beaucoup.J’ai du renoncer car malgré l’aide très sympathique et performante du forum mint je ne suis pas arrivé à installer une imprimante multi-fonction .Comme je n’ai pas eu envie de changer d’imprimante je suis revenu à windows qui me met le driver en 2 mn

J’apprend « Linux » depuis ~ 2011, avant je fessais que des choses sous Windows. Depuis que j’aji a gérer des VPS et dédié, j’ai eu à apprendre et il y a eu beaucoup d’essai/erreur. Mais vu l’abvondance de guides sur Internet, et que ton ami Google arrête pas de te parler, et bien c’est possible d’apprivoiser Linux avec le temps.

Je suis tout à fait d’accord avec toi Mais cela dépend du temps, de l’envie que l’on peut ou veut consacrer à cet apprentissage qui est quand même très laborieux et parfois frustrant.
En tout les cas une chose est sure ,la façon dont les participants des Forums ,comme celui-ci d’ailleurs, qui proposent leurs aide ,donne de leur temps pour aider est vraiment louable.

Merci de ton appréciation, j’essaie de donner la meilleure réponse en étant le plus respectueux possible. Je sais qu’il est difficile parfois d’avoir de l’aide. :slight_smile: